Les pilotes de la convention

Participez à la visioconférence de lancement de la convention mercredi 19 avril à 20H

Publiez vos idées,
votez pour celles des autres

Et maintenant, les législatives 2024

Sans surprise, les élections européennes 2024 confirment la suprématie ancienne et constante des républicains et des sociaux-démocrates en Occident, que le score correct des socialistes en France (14%) et en Europe (18%) vient confirmer ce soir.

https://www.francetvinfo.fr/elections/europeennes/infographie-resultats-des-europeennes-2024-visualisez-la-nouvelle-composition-du-parlement-europeen_6586272.html

L'Assemblée nationale étant loin d'être l'alpha et l'oméga de "la vie réelle", selon l'expression du président de Total Patrick Pouyanné, l'aventure soudaine et pas indispensable des législatives françaises du 30 juin et du 7 juillet, qui vont divertir le quadripartisme PS, PC/LFI, Renaissance/Modem/verts et LRN dans les jours qui viennent, ne changera strictement rien à la structure de cette toile de fond internationale, avant la fête des Jeux Olympiques de Paris 2024, surtout que Giorgia Meloni vient de manger son chapeau en Italie

https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/italie-le-gouvernement-de-giorgia-meloni-va-faire-entrer-452-000-travailleurs-etrangers-d-ici-2025_6244803.html

Les scores du PC, de LFI et des verts ayant été catastrophiques logiquement, après les nombreuses déclarations à caractère antisémite de ces dernières semaines et le temps manquant, nous allons voter naturellement, comme dit le ministre des Affaire étrangères Stéphane Séjourné, pour "les candidats du champ républicain", socialistes ou autres.

Les Français de préférence (M. Emmanuel Macron)

Si on ouvrait toutes grandes les vannes des migrations internationales, rien ne certifie que les huit milliards de terriens se précipiteraient dans l'hexagone.

Quoi qu'il en soit, les habitants de la France doivent avoir une et une seule nationalité en principe et elle est française logiquement, comme ils préfèrent résider en France, car Français de préférence, pourvu qu'ils en fassent la demande après dix années de résidence raisonnablement, sinon qu'ils déménagent ailleurs.

De plus, depuis le baptême de Clovis en l'an 496, la France est un pays catholique et ouvert à tous, où les protestants, les orthodoxes, les juifs, les musulmans, les hindous, les bouddhistes et les humanistes ont une pleine liberté spirituelle, à condition qu'ils acceptent les lois de notre Etat de droit démocratique. Un cadre concordataire à huit branches d'éducation obligatoire devrait être généralisé bientôt, au-delà de l'excellente loi séparatisme du 24 août 2021 sur le financement et le contrôle des associations confessionnelles, car certaines et certains n'ont manifestement pas le niveau qui est requis pour servir l'intérêt général du pays.

Je pense aux femmes voilées (aucune femme musulmane cultivée n'est voilée dans le monde, sauf en Iran), mais aussi et surtout aux humanistes incroyants, qui sont devenus majoritaires dans le pays, dont le suivisme m'inquiète : beaucoup d'entre eux sont d'anciens chrétiens, ou d'anciens musulmans d'ailleurs.

Les grandes régions, la seule avancée de la présidence de François Hollande

La France, c'est 13 régions, 95 départements en métropole, 577 circonscriptions législatives (bientôt 577 arrondissements urbains ou intercommunaux), 35 000 communes et c'est très bien ainsi.

La réduction du nombre de régions de 22 à 13 avait été la seule avancée de la présidence de François Hollande entre 2012 et 2017, avec la séparation claire des élections départementales et régionales en mars 2015 et décembre 2015, ainsi que l'intervention au Mali, mettant un coup d'arrêt au terrorisme.

Il est inadmissible, irresponsable que la "collectivité européenne d'Alsace" revendique une "région Alsace", au nom d'une identité culturelle qui n'a aucun rapport avec l'organisation administrative de l'Etat-nation et des relations internationales : on n'est pas en Espagne, avec ses régions Pays Basque ou Catalogne, ici.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2024/05/16/l-alsace-engage-des-discussions-avec-la-region-grand-est-dans-l-espoir-d-en-sortir_6233545_823448.html

C'est de l'inconscience, les grandes régions ont le devoir d'assister l'Etat dans le soutien à l'aménagement du territoire et à l'enseignement supérieur, mais aussi dans les relations internationales et le Grand-Est doit aider l'Allemagne et le Japon à développer l'Asie du Sud-Est, la Birmanie n'est pas encore le paradis du nirvana.

Quel individualisme incroyable, à droite, quelle indiscipline.

Il est temps aussi de créer un diocèse du Haut-Rhin qui soit indépendant du diocèse du Bas-Rhin, même s'il est excellent que l'archevêque de Strasbourg soit nommé par le président de la République et les 3000 évêques des 3000 diocèses du monde (un diocèse par département français sauf exception, grâce au Concordat de Napoléon de 1801) devraient être nommés partout par les chefs d'Etat, cette exception mondiale devrait être la règle.

https://www.bfmtv.com/alsace/pourquoi-le-president-de-la-republique-nomme-t-il-l-archeveque-de-strasbourg_AN-202402280919.html